• Choir son support pour peindre à la gouache (par l'atelier Canson)

     

    De nombreux supports conviennent à la gouache, ses couleurs se déclinent à volonté… Docile et peu exigeante, la gouache ne réclame… qu’un peu d’eau fraîche pour exprimer toute sa richesse !

     

    1. Le papier

    1.1. Le grammage

     

    Tous les papiers destinés à l’aquarelle conviennent à la gouache. Vous pouvez aussi utiliser des papiers d’un grammage faible, d’au moins 200 g/m².

    Pour éviter tout risque de gondolement, les papiers de moins de 300g/m² doivent être tendus, humides, sur une planche ou un châssis.

     

     1.2. Blocs ou feuilles volantes ?

    • Les feuilles volantes sont indispensables pour les grands formats.
    • Les blocs de feuilles encollées : c’est le support idéal. Il suffit de détacher de l’ensemble l’œuvre terminée… et sèche !
    • Les blocs spiralés sont très pratiques pour les essais.

     

    1.3. Le grain

    Préférez un papier à grain fin, suffisamment lisse pour autoriser un travail précis, tout en retenant bien la peinture. Le grain satiné est réservé aux travaux minutieux et le gros grain aux effets intégrant sa texture grossière.

     

    Osez la couleur !

    A la différence de l’aquarelle, la gouache blanche existe ! Privilégier un papier coloré présente deux avantages :

    • L’œuvre terminée bénéficie d’un encadrement naturel.

    • La gouache étant opaque, les couleurs claires ressortent bien sur un papier teinté.

     

    2. Les autres supports

    La gouache s’adapte à toutes les surfaces non grasses : carton, bois, contreplaqué, etc.... Employée sur des papiers artisanaux, elle autorise d’inépuisables variations.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :